Le système de santé anglais

0

Au Royaume Uni les soins sont essentiellement gratuits, hors soins dentaires, lunettes et quelques autres soins spécifiques. Les médicaments sous prescription sont à un prix fixe d’environ 7 livres. Le processus de soins, lui, peut par contre s’avérer un peu compliqué. Tout comme en France, les habitants d’Angleterre et d’Ecosse (y compris les expatriés) doivent choisir un médecin traitant, chez qui ils doivent s’inscrire à l’avance. N’espérez pas un rendez-vous sur le champs si vous n’êtes pas enregistré au préalable chez un médecin de votre quartier. La procédure d’inscription prend environ une semaine (vous devrez fournir une pièce d’identité, votre numéro de sécurité sociale anglais et un justificatif de domicile) et nécessite un premier rendez-vous avec une infirmière pour des contrôles de routine.

A l’issue de votre inscription et du premier contrôle vous pourrez alors prendre un rendez-vous, mais là encore comptez de quelques jours à une semaine (rarement plus) pour voir votre médecin. En cas d’urgence absolue vous pouvez contacter les numéros d’urgence ci-dessous, ou si besoin vous rendre dans un centre de soin sans rendez-vous (« walk in centres » – voir ci-dessous).

Vous avez également la possibilité de vous faire soigner dans le privé, auprès de médecins qui ne sont pas payés par le NHS mais par honoraires. Le service n’est donc plus gratuit dans ce cas, et se révèle même souvent particulièrement cher. Certaines entreprises offrent à leurs employés des assurances santé privées qui leur permettent de consulter des médecins indépendants. Si ce n’est pas le cas vous souhaiterez sans doute vous diriger vers des médecins NHS (publics) pour la plupart des problèmes courants.

 

Les numéros d’urgence au Royaume-Uni

Le numéro d’urgence pour les secours est le 999. Anecdote assez amusante, les anglais ayant tellement l’habitude des films américains et de leur célèbre 911 (nine one one), les autorités ont décidé d’activer également ce numéro en Grande Bretagne.

Comme partout en Euope, le 112 vous permettra également de joindre les services d’urgence.

 

Se préparer avant la crise : s’enregistrer auprès d’un médecin

Contrairement à la France où vous choisissez votre médecin traitant lors d’une banale consultation, au Royaume-Uni il vous faudra vous rendre dans le cabinet d’un médecin généraliste (un « GP » – prononcez « jipi » – ou General Practionner) dès lors que vous venez d’aménager. Pour repérer ceux dans votre quartier, rendez-vous sur le site de NHS (National Health Services), l’équivalent de notre ministère de la santé.

Vérifiez bien sur le site que le cabinet que vous convoitez accepte de nouveaux patients (ce n’est pas toujours le cas), que votre code postal est accepté (les GP n’acceptent que les patients situés aux environs directs du cabinet) et les horaires d’ouverture du guichet pour les nouveaux enregistrements (horaires parfois très limités !).

L’inscription est gratuite et vous n’aurez besoin que d’une une carte d’identité en cours de validité et d’une attestation d’adresse (n’importe quelle facture, relevé bancaire ou même votre bail de location feront l’affaire).  Suite à quoi un premier rendez-vous vous sera donné pour une sorte de « check-up » avec une infirmière ou un médecin. C’est seulement après cette consultation obligatoire que vous serez officiellement accepté par le cabinet et recevrez votre carte de patient NHS.

 

Les « walk-in centres » : les centres de consultation en accès libre

Bien qu’il soit nécessaire d’être affilié à un médecin traitant (sous peine de vous le faire reprocher dans les services d’urgences notamment), il est toutefois possible de vous faire traiter sans rendez-vous dans l’un des nombreux centres de consultation, ou « walk-in centres ». Pour trouver le plus près de chez vous, il faut également vous rendre sur le site du NHS. Certains centres sont ouverts 24h sur 24. La plupart d’entre eux n’ont que des infirmières et ne traiteront que les problèmes mineurs de type état grippal, petits bobos etc. Si votre problème est plus grave, l’infirmière vous redirigera vers les urgences, vers un walk-in centre où des médecins sont présents ou bien souvent… vers votre GP.

Du fait de leur fonctionnement sans rendez-vous il faut souvent attendre plusieurs heures avant d’être vu en consultation.

Attention !

Depuis début 2014, il est important de venir au Royaume Uni avec votre Carte européenne d’assurance maladie (à commander auprès de votre service d’assurance maladie). Dans le cas contraire, certains walk-in centres pourront vous facturer entre 60£ et 75£ par visite! Votre inscription chez un GP vous dispense de montrer votre carte européenne d’assuré.

 

Les services d’urgence

Tout comme en France les hôpitaux ont des départements d’urgences, indiqués par le sigle « A&E » (Accidents and Emergencies). Là encore le service est gratuit et le temps d’attente généralement assez long. Pour trouver votre service d’urgence le plus proche rendez-vous sur ce site.

 

Au téléphone

Le ministère de la santé anglais, le NHS, a mis en place un numéro spécial, le 08454647 de NHS Direct (5 pence par minute depuis une ligne fixe), que vous pouvez appeler pour poser des questions en rapport avec votre état de santé : vos symptômes sont-ils alarmants, que faire en cas d’angine, quelle est la pharmacie de garde la plus proche, le walk-in centre où se rendre pour un rhume, etc

NHS Direct propose également un service d’interprètes si votre niveau en anglais est faible ou si vous préférez vous exprimer en français.

 

Les médecins français à Londres

Si vous préférez un médecin français ou francophone et si vos revenus sont faibles, vous pouvez vous rendre au dispensaire français à Hammersmith (partie ouest de Londres). Il s’agit d’une institution caritative qui travaille avec des médecins bénévoles et francophones : généralistes, psychiatres, psychologues, gynécologues etc. Consulter au dispensaire vous coûtera un abonnement annuel symbolique de 10 livres, ainsi que 10 livres supplémentaires pour chaque consultation. Rendez-vous sur leur site web pour consulter la liste des médecins bénévoles qui y travaillent. Vous pouvez également suivre leur page Facebook.

Alternativement si vos ressources financières vous le permettent et que vous souhaitez vous diriger vers des médecins francophones privés, vous pouvez opter pour le centre médical français « Médicare ».

Partager.

Les commentaires sont fermés